Recommendations en vue d'une intervention des Varices

Les Recommandations en vue d'une intervention des Varices est une page liée à la chirurgie veineuse.

Avant l’intervention

Intervention des varicesVotre chirurgien vous a fourni pendant la consultation toutes les explications concernant le déroulement de votre opération.
Nous vous conseillons cependant de prendre connaissance de ce document.

La consultation avec le médecin anesthésiste est obligatoire plusieurs jours avant l’intervention, sauf lorsqu’il s’agit d’une urgence ou si le geste est réalisé sous anesthésie locale seule ce qui est rare et réservé aux très petites varices.

N’oubliez pas de signaler toutes vos allergies en particulier à la Bétadine, au Latex, à l’Héparine (anticoagulant) ainsi que vos antécédents personnels ou familiaux de phlébite.

Vos bas ou collants de contention élastique (bas à varices) bien adaptés à votre taille par le professionnel qui vous les fournit doivent être apportés pour l’intervention.

Vous devrez prendre une douche pré-opératoire à votre domicile pour la prévention des infections la veille et le matin de l’intervention.

La dépilation sera réalisée selon le protocole qui vous est remis lors de la consultation avec votre chirurgien.

Un marquage pré-opératoire des varices (dessin sur les jambes) organisé par le secrétariat, sera réalisé par le médecin vasculaire en écho-doppler.

Le document « consentement éclairé » à disposition dans le livret d’accueil doit être signé et rapporté lors de votre admission.

Après l’intervention

Des bandes à varices sont mises en place au bloc opératoire, volontairement très serrées. Elles sont desserrées dans votre chambre quelques heures après et remises en place moins serrées.

Le lever est autorisé uniquement par le personnel infirmier ou le chirurgien.

Le soir de l’intervention (ou le lendemain matin si vous dormez à la clinique), les pansements sont réalisés par l’infirmière ainsi que la mise en place des bas à varices.

Vous devez attendre la visite et l’autorisation du chirurgien avant de partir ainsi que celle de l’infirmière.

Lors des premiers levers, il faut vous mettre debout doucement en vous asseyant d’abord un moment au bord du lit, afin d’éviter la survenue de malaise.

Le soir de l’intervention il est préférable de rester le plus possible alité.

A votre départ, il vous est remis une ordonnance comportant un phlébotonique (médicament destiné à améliorer le retour veineux) et des médicaments contre la douleur.

Les anticoagulants sous forme d’injection sous cutanée sont souvent prescrits (prévention des phlébites : caillot dans les veines profondes ). L’ARIXTRA 2,5 mg (0,5ml) est souvent prescrit à partir du lendemain de l’intervention, toujours à la même heure, habituellement pour une durée de l’ordre d’une semaine. Une ordonnance pour faire réaliser une prise sang en début de traitement vous sera alors remise. Une injection sous cutanée quotidienne est alors réalisée par une infirmière à domicile.

Il est préférable de ne pas mouiller vos pansements par les toilettes pendant quatre jours. Vous pouvez ensuite vous doucher et enlever vos pansements tout en conservant les sutures cutanées adhésives (stéri-strip, petit « scotch » stérile) qui ont été appliquées sur chaque mini-cicatrice, elles sèchent et tiennent après la douche.

Vous pouvez ensuite remettre des petits pansements type URGO ou TRICOSTERIL, pour protéger les cicatrices encore pendant quelques jours, la désinfection n’est habituellement pas nécessaire.

Eviter les bains pendant une quinzaine de jours. Si vous souhaitez vous doucher plus tôt vous pouvez utiliser des pansements TIELLE LITE ou équivalent (pansements imperméables).

Habituellement les pansements ne nécessitent pas l’intervention d’une infirmière mais une ordonnance vous est tout de même remise à votre sortie.

Les points cutanés sont des fils rapidement résorbables, presque toujours totalement internes pour un meilleur résultat esthétique, il n’y a donc pas lieu de les retirer.

Il n’est pas utile de garder les stéri-strips plus de 10 jours. Vous pouvez les ôter vous même très simplement.

Il est recommandé de porter vos bas ou vos collants (ou des bandes si vous avez des difficultés à mettre les premiers) jours et nuits pendant 48 heures d’affilées.

Ensuite vous êtes autorisés à les enlever la nuit mais nous vous demandons de les porter très régulièrement pendant trois semaines voire un mois. Si vous supportez mal vos bas, il est possible de les retirer par exemple dans l’après-midi ou après le dîner, en vous reposant les jambes surélevées.

Dès le lendemain de l’intervention il vous est impérativement demandé de marcher régulièrement, souvent, environ 5 à 10 minutes toutes les heures, puis bien sûr votre temps de marche augmentera progressivement au fil des jours. Il sera nécessaire de vous reposer souvent à l’horizontale, voire jambes surélevées. Il faut éviter la station debout immobile, ou assise, jambes pendantes, prolongée.

Les courts trajets en voiture sont autorisés, pour les trajets plus longs il faut là aussi éviter de rester assis, jambes pliées, trop longtemps.

Les sports qui nécessitent un effort important au niveau des jambes doivent être interrompus un mois (ex : footing).

Les évènements normaux qui ne doivent pas vous inquiéter :

  • Il est normal de présenter des ecchymoses parfois importantes (« bleus ») qui s’étalent quelques jours après l’intervention, avant de disparaître petit à petit, en trois à quatre semaines.
  • Il est normal de sentir des zones dures sous la peau, situées à l’emplacement des varices, qui ont été enlevées, et qui disparaissent de façon plus tardive que les « bleus ».
  • Les cicatrices sont souvent un peu rouges au début puis progressivement, en quelques mois, deviennent de la même couleur que la peau et invisibles.

 

Les évènements anormaux qui doivent faire consulter votre chirurgien sont :

  • des douleurs importantes ou ne cédant pas au repos et/ou avec les antalgiques prescrits,
  • une tension douloureuse du mollet,
  • un gonflement important du pied, de la cheville, du mollet,
  • apparition de fièvre,
  • une cicatrice qui ne se ferme pas.

 

A votre départ un rendez-vous avec votre chirurgien vous sera proposé environ un mois après l’intervention.

Un suivi phlébologique régulier et indispensable pour obtenir un bon résultat car l’insuffisance veineuse superficielle survient sur un terrain familial prédisposant.

Des scléroses sont habituellement commencées par les médecins vasculaires environ deux mois après l’intervention.

Les autres interventions de Chirurgie Veineuse

Modifié le 23/02/17