Syndrome de Congestion Pelvienne : Varices Pelviennes

Le Syndrome de Congestion Pelvienne est une pathologie liée à la chirurgie veineuse.

Le syndrome de congestion pelvienne est une maladie des veines qui touche en grande partie des femmes ayant entre 30 et 40 ans.

Cette maladie se traduit par la formation de varices au niveau du petit bassin, le pelvis.

La congestion veineuse pelvienne intervient souvent suite à une grossesse et est à l’origine de nombre de complications comme des douleurs abdominales, des douleurs au cours des règles (dysménorrhées) ou encore des difficultés pour uriner (dysurie).

C’est l’accumulation de sang dans les varices pelviennes qui est à l’origine des douleurs abdominales.

Symptômes de cette maladie veineuse

Les douleurs abdominales représentent le principal symptôme du syndrome de congestion pelvienne. Ces douleurs sont généralement passagères mais il arrive qu’elles deviennent aigues.

Les douleurs pelviennes sont moins intenses lorsque la patiente est allongée. En revanche, celles-ci s’intensifient au fil de la journée alors que la patiente reste plusieurs heures en position assise ou debout.

Cette malade veineuse peut entrainer une lourde fatigue et des douleurs lombaires semblables à une lombalgie. Il arrive également que la patiente soit confrontée à des pertes vaginales, des changements d’humeurs ou encore à des gonflements abdominaux.

Diagnostic du syndrome de congestion pelvienne

C’est généralement la réalisation d’une échographie qui permet de confirmer la présence d’un syndrome de congestion pelvienne.

La présence de douleurs abdominales sans inflammations ou anomalies particulières laisse souvent présager à un problème de varices pelviennes.

Traitement de la congestion veineuse pelvienne

Le traitement de cette maladie veineuse débute par la prise d’un anti-inflammatoire non stéroïdien ou de phlébotoniques permettant de soulager les douleurs pelviennes.

Toutefois, le traitement médical montre parfois des limites, il faut alors envisager une intervention de chirurgie veineuse pour empêcher le sang de s’accumuler au sein des varices pelviennes. Ceci permettra d’atténuer grandement les douleurs abdominales ressenties par la patiente.

Le chirurgien vasculaire pourra envisager plusieurs techniques d’interventions :

  • Embolisation de la veine : Après avoir réalisé une légère incision au niveau de la cuisse, le chirurgien y insère un cathéter pour atteindre une veine puis la traverse jusqu’aux varices pelviennes. Dès lors, il peut insérer des microparticules via le cathéter afin de bloquer les veines.
  • Sclérothérapie : Le chirurgien insère un cathéter et va injecter une solution de sorte à bloquer les varices pelviennes.

Les autres interventions de Chirurgie Veineuse

Modifié le 23/02/17