Thrombolyse artérielle

La Thrombolyse Artérielle est une intervention liée à la chirurgie artérielle.

La thrombolyse est une technique médicale employée pour traiter les cas, entre autres, de thrombose veineuse profonde (TVP) ou phlébite.

La thrombolyse se caractérise par l’injection de médicaments thrombolytiques permettant de dissoudre les caillots sanguins, causes du blocage de la circulation sanguine et de TVP.

Définition

Le terme de trombolyse correspond littéralement à la dissolution d’un caillot de sang : le thrombus.

La formation du caillot sanguin peut être favorisée suite à un infarctus du myocarde ou à un accident vasculaire cérébral (AVC). Elle peut aussi intervenir au cours de la trombolyse artérielle et veineuse profonde, la phlébite, ou encore suite à une embolie pulmonaire.

Ce sont ces différentes indications entrainant l’obstruction des artères qui justifient l’utilisation rapide de la thrombolyse. En effet, le blocage de la circulation sanguine peut entrainer de lourdes complications si elle n’est pas traitée rapidement.

Déroulement de l’intervention

La thrombolyse consiste en une injection de médicaments thrombolytiques réalisée par voie intraveineuse ou intra-artérielle.

Cette injection aura pour effet de dissoudre le caillot sanguin en cause dans le blocage de la circulation sanguine.

La trombolyse doit être réalisée avec une extrême précaution afin d’éviter toute complication.

Le patient devra rester hospitalisé pendant plusieurs jours afin de s’assurer que la thrombolyse se soit bien déroulée et que l’on puisse écarter toute complication post-opératoire.

Contre-indications de la trombolyse

Le suivi post-opératoire est indispensable suite à la thrombolyse face à la possibilité de voir se développer des complications lourdes pouvant être de l’ordre de la baisse de tension artérielle, de l’hémorragie ou encore de troubles cardiaques.

Ainsi, pour limiter le facteur de risque, la thrombolyse sera toujours évitée chez certains patients :

  • Grossesse
  • Intervention chirurgicale récente
  • Hypertension artérielle importante
  • Tumeur vasculaire
  • Malformation vasculaire
  • AVC récent
  • Hémorragie récente
  • Traumatisme crânien récent
  • Doutes sur la présence d’un anévrisme aortique ou de péricardite
  • Etc.

Dans d’autres cas de figures comme l’insuffisance rénale, la tumeur hémorragique ou la rétinopathie diabétique, le chirurgien vasculaire pourra envisager de réaliser l’intervention.

Les autres interventions de Chirurgie Artérielle

Modifié le 22/03/17